Vous êtes ici : Accueil > Nos Activités > Sports Plein Air > Marche > Grande marche (comptes rendus) > Grande marche du 11 décembre 2015 : Vienne-En-Val>Tigy
Publié : 14 décembre 2015

Grande marche du 11 décembre 2015 : Vienne-En-Val>Tigy

Ce matin, nous sommes trente et un à nous être rassemblés place de l’église à Vienne-En-Val pour prendre le départ de notre grande marche mensuelle ; il ne faut pas être grand clerc pour constater que la gent masculine est en nette minorité. Mais où sont donc passés les messieurs ? Il va falloir leur rappeler que faire de l’exercice est bon pour la santé et que la marche est vivement recommandée par le corps médical.

Dès huit heures, dans un brouhaha de conversations animées, notre colonne de randonneurs s’ébranle, empruntant d’abord un itinéraire familier, puisque nous le pratiquons régulièrement le jeudi. Très vite, l’un de nous,le plus rapide, à qui la cadence du marcheur moyen ne suffit pas, a le privilège d’apercevoir deux biches et de s’en vanter, provoquant un léger sentiment de jalousie chez ses compagnons ; mais un peu plus loin, ce sont deux chevreuils qui déboulent ; il faut dire qu’il fait à peine jour !

Nous poursuivons notre chemin au milieu des bois, apercevant ici et là de belles propriétés comme le château de Molaine, longeant de grands étangs où s’ébattent canards et poules d’eau, et après trois heures de marche, nous empruntons une portion de route goudronnée. Quelle n’est pas notre surprise de découvrir que les bas-côtés sont constellés de bouteilles d’alcool a moitié vides ! Absolument consternant ! Puis nous arrivons à Tigy ; le village est paré de ses plus beaux atours : a-t-il revêtu ses habits de fête en notre honneur, ou bien, comme le prétendent certains, en l’honneur de l’arrivée du Père Noël ?

Mais nous ne sommes pas au bout de nos peines, il faut maintenant regagner Vienne-En -Val. Courage, plus que quelque six ou sept kilomètres. Je ne sais si c’est histoire de nous encourager, mais alors que depuis le départ, le temps est resté brumeux, voici que le soleil apparaît, pour une petite demi-heure seulement, mais cela suffit à nous donner des ailes et c’est pleins d’entrain que nous regagnons nos véhicules, fiers d’avoir parcouru vingt et un kilomètres et demi et prêts à recommencer, certes pas aujourd’hui, mais très précisément le

vendredi 8 janvier 2016

Texte de Françoise Giffaut
Photos de Jean-Claude Hernandez et Françoise Giffaut

Utilisez le lien ci-dessous pour voir les photos

https://picasaweb.google.com/113429415197237599837/TigyVienneEnVal?authuser=0&authkey=Gv1sRgCJiKsebiw8SB1gE&feat=directlink

Retour accueil