Vous êtes ici : Accueil > Nos Activités > Sports Plein Air > Marche > Grande marche (comptes rendus) > Grande marche du vendredi 12 août 2016
Publié : 13 août 2016

Grande marche du vendredi 12 août 2016

Ce matin, le programme est particulièrement alléchant, le temps est magnifique et nous sommes trente-quatre à prendre le départ de la grande marche mensuelle, un record pour un mois d’août.

Huit heures et quart à Beaugency : dédaignant "Beaugency-Plage" qui nous invite au farniente, nous partons d’un pas décidé le long de la Loire que le soleil matinal auréole d’une lumière très pittoresque. Sur le pont, une plaque nous indique qu’autrefois, plus précisément du XIIème siècle jusqu’en 1767, se dressait ici la chapelle St-Jacques destinée aux pélerins en route pour St-Jacques-De-Compostelle. Malheureusement, elle a disparu et nous déplorons de ne pouvoir faire nos dévotions.

Nous marchons d’un bon pas, apercevons bientôt au loin les tours de la centrale de St-Laurent, mais aussi un charmant petit village qui pourrait être Estouy. Chacun apprécie la majesté du fleuve royal qui resplendit sous le soleil et où quelques pêcheurs, à pied ou en bateau, taquinent le goujon. De nombreux cyclistes nous croisent ou nous doublent, certains avec de drôles de vélos. Nous nous moquons gentiment d’un pauvre monsieur qui marche à côté de son engin dont une roue est crevée ! Certains ont préféré le tandem, mais pourquoi diable les femmes sont-elles toujours derrière ?

Bientôt, nous arrivons à Lestiou et longeons de superbes maisons très élégamment agencées. Nous nous accordons une petite halte réparatrice autour d’ un antique lavoir et vers onze heures, nous arrivons à Tavers ; nous nous arrêtons d’abord près de la fontaine St-Antoine, un endroit charmant qui mériterait d’être mieux entretenu, puis près du moulin du Feuillet et aussi devant le château de Guignes... Encore quelques centaines de mètres et nous voici enfin devant les fameux sables bouillonnants agités de petites sources, les Fontenils aux célèbres eaux bleues. Nous ne boudons pas notre plaisir et nous attardons un certain temps avant de repartir encore tout guillerets vers Beaugency où nous arrivons vers douze heures trente après avoir parcouru quelque dix-sept kilomètres.

Ce fut une randonnée d’exception, une des plus belles que nous ayons faites, qui, c’est certain, restera dans toutes les mémoires. Notre seul regret : nous n’avons rencontré aucun chasseur de Pokemon !

{}Texte et photos de Françoise Giffaut

Utilisez le lien ci-dessous pour voir les images

https://goo.gl/photos/mdsGe49qWRNqtnxDA

Prochain rendez-vous le vendredi 9 septembre

Retour accueil