Publié : 19 juin 2015

Voyage en Bourgogne

On nous avait promis un voyage culturel et gastronomique et les 55 participants ont été servis comme des ...Ducs en Bourgogne.

Mardi 19 Mai Peter, notre chauffeur nous a transportés de St-Jean-de-Braye à Dijon. A peine arrivés nous avons commencé à festoyer au restaurant « L’Escargot » avec la découverte des spécialités : jambon persillé, époisses sur pain d’épices, cuisse de canette avec .sauce au cassis, framboisier. Puis visite guidée de la ville sur les traces de la chouette : jardin d’Arcy, les Halles, l’église Notre-Dame, l’hôtel de Vogüe, la tour Philippe Le Bon, le palais des ducs et des états de Bourgogne, etc ... Nous avons fait plus ample connaissance avec les Valois de Bourgogne : Philippe Il le Hardi (1364 à 1404) ; Jean sans Peur (1404 à 1419) ; Philippe III le Bon (1419 à 1467) et Charles le Téméraire (1467à 1477).

Nous avons bavé (comme les escargots) devant les vitrines de moutarde Maille et de pains d’épices mais pas le temps de s’arrêter, nous sommes attendus aux Hospices de Beaune. Petite photo de groupe devant le puits dans la cour de cet Hôtel Dieu d’une grande beauté, (œuvre de Nicolas Rolin, Chancelier de Philippe le Bon et Guigone de Salins) avec son toit de tuiles polychromes vernissées, ses salles décorées de tapisseries et de tableaux comme le remarquable polyptyque du jugement dernier de Rogier van der Weyden, la pharmacie avec 130 pots de faïence datés de 1782, dans lesquels étaient conservés des potions sympathiques : poudre de cloportes, yeux d’écrevisses, poudre de noix vomiques, sans oublier la cuisine et la salle des « Pôvres’ > avec ses 2 rangées de lits à rideaux et la chapelle.

Les Hospices de Beaune sont propriétaires de 60 ha de vignes, leur production est vendue aux enchères à la bougie, et les fonds sont reversés aux institutions hospitalières.
Après cet après-midi culturel, direction l’hôtel Ibis la Ferme aux Vins à Beaune et bien sûr le dîner avec une autre spécialité : un délicieux bœuf bourguignon.

Mercredi 20 Mai direction le Clos Vougeot avec la visite du château entouré de vignes où s’affairent de nombreux travailleurs. Œuvre des moines de Citeaux, il appartient à la confrérie des Chevaliers du Tastevin. Nous sommes ébahis devant la cuverie avec ses 4 pressoirs gigantesques, le
grand cellier et la salle des chapitres. Pas de dégustation mais nous allons nous rattraper aux Caves Patriarche à Beaune en admirant sur notre trajet de retour les vignobles qui nous font tous saliver, occasion d’en apprendre un peu plus sur le classement des vins : Bourgogne, Village, 1 er cru et grand cru, cépage chardonnay pour les blancs, pinot noir pour les rouges et l’aligoté pour le Kir.

Nous sommes accueillis dans ces immenses et si prestigieuses caves par un sommelier (nous avons
même eu le privilège d’avoir le directeur général de Patriarche : Jean-Michel Galette) qui nous a guidés dans un labyrinthe de galeries où reposent 3 millions de bouteilles et nos papilles ont été comblées avec la dégustation de 9 vins : Bourgogne aligoté, Mercurey, Savigny-les-Beaune, et pour
les rouges Ladoix, Savigny-les-Beaune 1 er cru, Gevrey-Chambertin, Beaune, Pommard 1 er cru et Pernand-Vergelesses. Le repas est arrivé à point pour remplir nos estomacs avinés, et quel repas, servi dans un caveau et préparé par Xavier Bitarelle, le fils de Patrick et de Maryvonne, chef à Ibis et traiteur pour les Caves Patriarche qui nous a régalés avec l’époisses chaud servi sur pain d’épices, cassolettes d’escargots avec une sauce divine, gougères, jambon persillé et glace au cassis avec sa crème. Bon il est temps de ressortir des caves en passant par la boutique pour payer tous ces petits
souvenirs en liquides. Mais ce n’est pas fini, que nenni, direction Meursault pour la visite et dégustation au château de 8 autres vins : en rouge avec Bourgogne du Château, Savigny-lès-Beaune 1 er cru, Beaune 1 er cru, Volnay 1 er cru Clos des Chênes ; en blanc avec Clos du Château, Meursault Limozin et Meursault 1 er cru les Charmes.

Retour à notre château Ibis où un repas un peu plus « léger » nous attendait avec de jolies verrines et du saumon. Grand scoop ; lors de ce dîner Patrick a dévoilé un secret comme quoi André Delorme avait des terres en Bourgogne et un grand cru classé, preuve à l’appui avec étiquette à son nom et même que le lendemain nous avons appris qu’il avait des « cristaux » dans l’oreille, mais chut cela reste la rumeur de Sjbe.

Jeudi 21 Mai le fait est que dès potron-minet notre valeureux Patrick le Hardi est parti à l’assaut de la grille de la pharmacie de Beaune brandissant l’ordonnance pour une potion magique destructive de cristaux pour le duc André de St-Jean-le-Blanc de Bourgogne. Valises et bouteilles en soute nous
avons pris la direction de Châteauneuf en Auxois pour la visite de cette forteresse avec l’histoire de Catherine de Châteauneuf condamnée au bûcher pour avoir empoisonné son époux, du coup la seigneurie fût confisquée et confiée par le duc Philippe le Bon à son conseiller Philippe Pot.
En 1936, le comte de Vogüe en fit don à l’Etat.

Après une heure de route, vient l’heure de se restaurer à Nitry à l’auberge de la Beursaudière. Fallait bien de fins gourmets comme Patrick et Alain pour trouver un endroit pareil ; un décor sublime, original avec des antiquités dans tous les recoins même dans les toilettes ou le pot de chambre sert de poubelle. Les serveurs en costume d’époque nous présentent des plats savoureux et copieux : pied de cochon, jambonneau, cul de porc, gratin, légumes, fromage, soupe à la cerise et sorbet au ratafia. Arrêtez nous sommes repus, un peu de sport pour gravir les 5 marches du car et nous voici partis pour un bon moment de léthargie (définition de Patrick : état général des adhérents de Sjbe après un bon déjeuner digne de la Bourgogne et aussi du guide Michelin).

Retour sans encombre dans le duché Dunois avec Peter que nous remercions chaleureusement ainsi que tous les guides, Xavier et son équipe, et bien sûr Patrick à qui nous devons d’avoir été particulièrement choyés pendant ces 3 jours mais également tous les membres de la commission voyage de l’association qui ont fait que ce séjour en Bourgogne restera un magnifique souvenir que nous ne manquerons pas d’évoquer devant une bonne bouteille.

Texte : Anne-Marie LABBE

Photos : Maryvonne BITARELLE, Jean-Pierre BOUIN, Annick FOUCHER

Utilisez le lien ci-dessous pour voir les photos

https://picasaweb.google.com/113429415197237599837/LeVoyageEnBourgogne?authuser=0&authkey=Gv1sRgCJnrveb0zbCHLQ&feat=directlink

Retour accueil