Vous êtes ici : Accueil > Nos Activités > Sports Plein Air > Marche > Séjour des marcheurs en automne > Comment s’est déroulé votre séjour à Nant
Publié : 30 septembre

Comment s’est déroulé votre séjour à Nant

Septembre, c’est le temps des vendanges, de la chasse, du brouillard ...mais aussi de la semaine de marche de Saint-Jean Bien-Etre. Le 10 septembre au soir, 65 « co-voiturés » de la section ont convergé vers NANT, à l’extrémité de l’Aveyron, en plein LARZAC.
Après l’ouverture des portes à 17 heures et le distribution des clés, la réunion d’accueil permet de faire connaissance avec nos guides, Yoann, Pierre et Marie qui nous annoncent 3 groupes : grandes, moyennes et petites chaussures...pour ma part c’est 40 : 41 !
Si le premier matin, nous partons à pieds vers le pont de la Prade et le Roc Nantais, à la découverte du site et du village, l’après-midi sera consacré aux sources du Durzon et ses eaux de résurgence, avec la rencontre d’un prof retraité intarissable sur le sujet !
A partir de 17 heures, un guide local passionné, nous fait découvrir son village, l’église romane ainsi que les particularités architecturales et domestiques locales avec entre autres, la gestion de l’eau dans cette région aride.
Mardi, c’est la randonnée « PAYS CEVENOL » et la visite de l’Observatoire Météo du Mt Aigoual avec les commentaires d’un technicien Météo prolixe. Là haut (1565 m.), règne en quasi permanence, un vent fort et froid sur un paysage sauvage. L’horizon qui s’étend jusqu’à la Méditerranée, montre ce qu’est le Larzac, une terre sauvage, aride, ingrate, devenue un vaste pâturage pour les brebis pour alimenter Roquefort, mais un quasi désert humain.
Mercredi, une nouveauté dans notre séjour : journée libre ! Qu’allons nous faire, livrés à nous-mêmes, dans une région inconnue ? Eh bien, je crois que cette journée a été bien appréciée...et bien remplie ! Des noms de sites me viennent en mémoire : le train du village médiéval de Sainte-Eulalie-de-Cernon, Roquefort et ses caves, Millau et son viaduc, Montpellier-le-Vieux, le Cirque de Navacelles (inoubliable sous le soleil automnal) etc.. Chacune et chacun, selon sa sensibilité et ses goûts, a pu apprécier les sites choisis parmi tant d’autres, dans une région qui regorge de villages et sites classés, moyenâgeux ou naturels.
Nous voici déjà jeudi, et le programme, selon les groupes, nous conduit dans les gorges du Tarn, de la Dourbie ou de la Jonte. Pour 2 groupes stationnés au Rozier, ce sont les gorges du Tarn avec comme objectif le village de la Sablière (sans accès routier) du spéléologue et scientifique MARTEL dont nous avons pu visiter la résidence après le pique-nique. Ce pique-nique, sous un barnum providentiel, prévu par nos guides, nous a permis d’éviter la bruine de cette fin de matinée.
Au retour, nous nous sommes préparés pour une soirée cabaret qui s’avérera de grande qualité pour une telle structure. C’était presque professionnel...encore Merci !
Vendredi, dernière journée et déjeuner « terroir » au Domaine de Gaillac, près de la Couvertoirade, village classé que nous visiterons l’après-midi sous la conduite de Solweig, très impliquée dans la vie locale. Elle a su parfaitement faire ressortir la problématique de l’ Eau dans cette région aride. Auparavant, en guise d’apéritif (!), nous avions marché dans ce pays sec et bien pauvre pour ceux qui y vivent encore aujourd’hui. Nous peinons à imaginer comment pouvaient vivre, dans les années 50, les populations rurales installées sur ces terres. Heureusement, pour ceux qui restent, le tourisme et leur savoir faire, tels que dans ce Domaine de Gaillac, leur permettent à la fois de vivre et de participer à l’animation d’une région au sol si ingrat.
Notre séjour se termine et une fois de plus, nous avons pu nous immerger dans une région agricole, certes pauvre, du LARZAC, mais riche de trésors naturels et architecturaux. La France est belle et cette région méritait notre visite !
Après la narration, vient l’heure du bilan et des remerciements. Merci à nos guides compétents et disponibles. Ils nous ont fait aimer leur région !
Merci également au comité interne de programmation du séjour, pour le choix judicieux de cette région, plus souvent connue pour son opposition à l’extension du camp militaire.
Visitez le LARZAC, des merveilles vous attendent !

Texte de Bernard FOUCHER
Photos de Annick FOUCHER, René et Françoise GIFFAUT

Utilisez le lien ci-dessous pour visionner les photos :

https://photos.app.goo.gl/8vJCGF2ZbCeTkeHs2

Retour accueil