Vous êtes ici : Accueil > Nos Activités > Sports Plein Air > Vélo > Raid vélo en Touraine - juin 2010
Publié : 2 septembre 2010

Raid vélo en Touraine - juin 2010

Mon raid vélo en Touraine

St Jean le Blanc – Chédigny – St Jean le Blanc

Mercredi 16 juin 2010
Nous sommes dix-huit participants sur le parking du château à St- Jean- Le- Blanc et les commentaires vont bon train sur la météo qui apparaît comme peu engageante ce matin .
Toutefois , même si le ciel est « plombé », il ne pleut pas . Et encore heureux, sinon c’était le moral dans les « chaussettes » !
Le petit déjeuner au St -Hubert à Ligny- Le- Ribault est le bienvenu et les langues commencent à se délier . Et ça promet, car Guy rivalise déjà avec Jean et Maurice.
Après les petites grimpettes « hors -d’œuvre » de Villeny et d’avant Dhuizon , c’est après avoir parcouru 80 km que nous atteignons , sans anicroches, Soings- En- Sologne où nous sommes accueillis au restaurant « Le Vieux Fusil ». Tout le personnel est habillé à l’ancienne et la décoration de la salle est, à tout le moins, originale . En effet , nous déjeunerons au-dessous de dessous féminins portés par nos grands-mères : Des pantis , frou –frous et culottes sont ainsi suspendus au- dessus de nos têtes ! Le ton est donné pour une bonne ambiance …
Nous dégustons un savoureux repas , mais il faut maintenant repartir et la reprise vers Sassay est un peu, disons …laborieuse !
Je pense à la prochaine étape qui va nous conduire dans mon petit village natal du Loir et Cher de St- Julien- De- Chédon situé près de Montrichard .
C’est ma sœur aînée Jeannette(une cyclote)et mon beau frère Daniel qui nous accueillent chaleureusement vers 16 h . Cette courte halte nous fait du bien à tous .Une bonne petite « oasis » en quelque sorte …
Mais déjà , il faut repartir ,d’autant plus que le ciel commence à se couvrir de nuages annonciateurs de pluie et il nous reste encore une trentaine de « bornes » à faire pour atteindre notre lieu de villégiature .
Au fil des kilomètres, le mal aux « bielles » commence à se faire sentir , d’autant plus qu’ à présent nous abordons un itinéraire genre « montagnes russes » qui a pour conséquence de nous ralentir …
Il est pratiquement 18 h lorsque nous arrivons enfin au village vacances de La Saulaie à Chédigny en Indre et Loire ,situé à 30 km environ de Loches .
Ouf ! La première partie de notre périple s’est bien passée et la douche réconfortante est la bienvenue , comme le pot d’accueil après tous ces coups de pédales !
Au cours du repas, Magali, une sympathique GO , vient nous parler d’Amboise, du Clos Lucé et , bien sûr, de Léonard de Vinci en explicitant tous les talents de ce génie qui dit -t-elle, avait fini par être environné par une forêt qu’il jugeait trop « agressive »et que personne ne l’avait aidé pour abattre ces arbres . Et là , contre toute attente, Guy , qui n’en rate pas une, a alors précisé que le grand homme avait pris son destin en main , une fois de plus, en expliquant que c’est ainsi que Léonard devint….scie ! (de Vinci ) . Stupéfaction de Magali et, bien évidemment, hilarité générale !
Maintenant ,ça commence à baîller ,signe que l’on à tous envie de se jeter dans les bras de Morphée…que l’on imagine chevauchant, pourquoi pas, un engin avec deux roues, comme le nôtre , un vélo quoi ?

Jeudi 17 Juin 2010
Il a plu toute la nuit et ce matin , il pluviote encore ce qui fait que nous sommes tous dans …l’expectative ! Sortir ou pas sortir ? Telle est la question .
Finalement ,une dizaine de cyclo et cyclotes se lance quand même à l’aventure pour un petit circuit , que j’ai rapidement concocté, du côté de Genillé.
Après Chédigny, la montée vers St- Quentin- Sur- Indrois en essouffle quelques- uns ,qui se « ravigotent » néanmoins en descendant vers Genillé. A cet instant je pense que nous pourrons faire ensuite le lac de Chemillé , mais je ne sais pas que ce « traître » de Guy nous a tendu un piège…la fameuse côte de Rassay ! Une montée vraiment raide avec du 14 , voire 15% et certains mettent , bien sûr, pied à terre , d’autres en ont le souffle coupé.
Je n’apprécie pas ce brusque changement de mon programme et j’en touche deux mots (acides) à Guy qui n’en mène pas large et voudrait voir l’orage passer rapidement . Mais comme certains en profitent pour se soulager , ça dure !
Dans la descente vers Genillé , la crevaison de notre ami René met fin au projet de tour du lac de Chemillé , car le temps passe et il faut rentrer à La Saulaie .
L’après midi, le soleil ne s’est toujours pas montré , mais nos participants du matin , toujours courageux, sont d’accord pour rouler à nouveau .
Ainsi, pendant qu’une partie du groupe part pour une promenade à pied pour visiter Chédigny et admirer toutes les maisons garnies de roses ( un festival de la rose s’y est d’ailleurs déroulé tout dernièrement), l’autre partie, avec ma sœur Jeannette qui nous a rejoints, remonte sur les « montures »pour un circuit le long de la vallée du Cher, proposé par Guy .
C’est en descendant vers Bléré que notre ami Michel ,notre président devrais- je dire ,se rend compte que ses freins ont , comme il dit, perdu de leur efficacité , avec cette route mouillée précise- t-il …
Mais après l’arrêt , il s’avère que les patins de freins de la roue arrière de la « bécane » de Michel sont …complètement usés ! Pan sur le bec , mon cher Président, non ?
Un grand merci au vélociste de Bléré qui a remis rapidement la « machine » en état pendant que nous attendions au café du coin …
En passant à Civray- De- Touraine, Guy tient absolument à nous faire connaître l’ écluse de Thoré où il a passé toute son enfance …le petit baron de l’écluse !
Mais , encore une fois , il ne faut pas trop s’attarder, car les cumulo – nimbus « nous surveillent » et nous suivent tellement à la trace que nous ne pouvons éviter la « saucée » à …3 km de La Saulaie !
Savez – vous qu’un un sèche – cheveux, c’est pratique pour faire sécher… les chaussures !
Un copieux repas nous attend avec , bien sûr , les produits régionaux : rillettes, rillons et confit de géline (cette fameuse poule noire) . Et non pas confit de canard , comme certains le croyaient ! Le tout arrosé d’un petit cabernet sympa.
Et puis , pendant que quelques- uns esquissent avec quelques unes quelques pas de danse , d’autres regardent l’équipe de France se faire étriller par la Mexique 2- 0 ! Quelle cata …

Vendredi 18 Juin 2010
C’est l’anniversaire du jour du célèbre appel du général de Gaulle …Pour nous, cest l’heure du retour qui a sonné .
A 9h , après avoir fait un complément d’air dans les roues de nos petites « reines », salutaire pour éviter les crevaisons par route mouillée , nous « levons l’ancre ».
L’itinéraire de retour nous fait suivre la vallée du Cher jusqu’à Montrichard et là encore, une belle côte à gravir pour rejoindre Contres, Cour- Cheverny et Tour- En- Sologne où nos amis Serge et Jean Claude nous attendent dans un cadre agréable qu’ils ont trouvé . Bravo à tous les deux .
Mais soudain , notre ami Henri ne peut plus descendre de son vélo car son pied droit est bloqué dans … « l’étrier » ! Il demande donc aide et assistance et on …le déchausse !
En fait, c’est une vis de fixation de la cale de sa chaussure droite qui « s’est fait la malle » !Et notre ami est bien embêté , car il n’ya pas de vélociste dans le coin .
Mais c’est Guy qui fournit le « secours » car il a une vis de réserve dans sa sacoche ! Pour Henri c’est le soulagement et il peut se livrer aux agapes réconfortantes .
Une dernière halte (café) à La Ferté- St- Cyr , avant d’emprunter la suite du parcours retour que nous connaissons tous .
Il est environ 18h lorsque nous arrivons à St- Jean- Le- Blanc ,un peu fatigués quand même mais …heureux ! Oui, heureux d’avoir parcouru 270 km (330 km pour certains),dans de bonnes conditions (seulement deux crevaisons) .Et aussi, heureux avec un grand « H » d’avoir passé trois jours merveilleux ensemble. Enfin, trois jours où la convivialité, la bonne humeur ont toujours été de mise.
Je ne peux terminer ce récit sans donner un grand coup de chapeau à nos valeureux doyens, Thérèse et Marcel, pour la leçon de courage qu’ils nous ont donnée, ces deux vétérans, pendant tout ce périple ! Et c’est réconfortant pour l’avenir , non ?
Merci à tous pour votre agréable et sympathique participation .
Merci à Michel, notre président, et aussi merci aux organisateurs et assistants pour leur dévouement sans lequel ce raid n’aurait pas été possible .
Et enfin, merci …d’envisager la même chose l’année prochaine !!!

Colette Bruneau

Photos de René

Retour à l’accueil