Vous êtes ici : Accueil > Nos Activités > Sports Plein Air > Marche > Grande marche (comptes rendus) > Grande marche du vendredi 9 novembre 2018 à Ouzouer-Sur-Loire
Publié : 10 novembre

Grande marche du vendredi 9 novembre 2018 à Ouzouer-Sur-Loire

C’est une belle journée qui s’annonce ce matin-là, les paysages se laissent tout juste deviner, noyés qu’ils sont dans le brouillard, mais on sent que le soleil ne va pas tarder à se manifester et c’est tant mieux parce que c’est le jour de notre grande marche mensuelle. Nous sommes trente-sept à en prendre le départ, près d’un étang joliment baptisé "le Pré aux Boeufs".
C’est un endroit baigné d’une lumière magnifique ; en ce début du mois de novembre, les arbres ont revêtu leurs superbes couleurs automnales et se reflètent fièrement dans les eaux, le soleil qui essaie de percer crée un décor fantasmagorique, presque surréaliste . Nous commençons par faire le tour de l’étang, puis nous nous aventurons dans les faubourgs du village d’Ouzouer-Sur-Loire avant de gagner la forêt toute proche.
Là, c’est un véritable enchantement qui nous attend, un festival de couleurs sous un soleil qui a enfin réussi à s’imposer : ce sont des rouges, des bruns , des ors, on en a plein la vue. Soudain se dresse devant nous un chêne plusieurs fois centenaire, le chêne Paris, quatre mètres quatre-vingt-dix de circonférence, avec des branches presque horizontales ; nous nous arrêtons pour l’admirer, certains se frottent même sur son tronc, il paraît que cela donne de l’énergie........
Plus loin, nous entrons dans le maquis de Lorris où nous nous recueillons devant plusieurs cénotaphes qui ont été érigés à l’endroit même où des résistants étaient tombés le quatorze août 1944 ; nous essayons d’imaginer quelle était la vie de ces maquisards, au milieu des bois, hantés par la crainte continuelle de voir surgir l’ennemi....
Mais il est temps de penser à des choses plus actuelles, nous arrivons à l’observatoire du Ravoir d’où on peut voir le nid du fameux couple de balbuzards pêcheurs ; hélas, ce sont des oiseaux migrateurs et ils sont déjà partis pour rejoindre leurs quartiers d’hiver, nous scrutons cependant le ciel, en espérant contre tout bon sens un miracle. Qu’importe, nous poursuivons notre chemin, encore une heure d’efforts, et nous arrivons vers treize heures trente à notre point de départ après avoir parcouru quelque dix-neuf kilomètres huit cents et, même pas fatigués ! Comme de coutume, tout s’est déroulé dans la convivialité et la bonne humeur , sous un soleil magnifique et avec une température très clémente pour un mois de novembre, alors nous nous promettons de nous retrouver

le vendredi 14 décembre

Rassemblement à 7 heures 15 à Montission.

Texte de Françoise Giffaut
Photos de Jean-Claude Hernandez et Françoise Giffaut

Utilisez le lien ci-dessous pour visionner les photos

https://photos.app.goo.gl/ArJshKQVrH4mFBRf6

Retour accueil