Vous êtes ici : Accueil > Nos Activités > Sports Plein Air > Marche > Grande marche (comptes rendus) > Grande marche du vendredi 12 novembre à Pierrefitte-sur-Sauldre
Publié : 12 novembre

Grande marche du vendredi 12 novembre à Pierrefitte-sur-Sauldre

Ce vendredi 12 novembre, c’est de Pierrefitte-sur-Sauldre, pittoresque commune du Loir-et-Cher nichée au cœur de la Sologne, que démarre notre grande marche mensuelle.
La météo a promis qu’une fois dissipées les brumes matinales, il ferait beau et nos adhérents, lui faisant confiance, n’ont pas hésité à venir en nombre, puisque nous sommes vingt-huit à prendre le départ de la randonnée au lieu dit "l’Aubette". Très vite, beaucoup plus vite que prévu, le soleil apparaît, perce à travers les arbres, révélant un paysage splendide où se côtoient pacifiquement les chênes, les châtaigniers et les bouleaux, qui ont revêtu leur parure d’automne et dont les feuilles, réunies en un camaïeu de jaune, ocre, brun et rouge sont un enchantement pour la vue. Les pins , qui savent qu’ils ne perdront pas leurs aiguilles, les regardent un peu de haut, oubliant un peu vite que le sol est jonché de leurs cônes qui crissent sous nos pieds déjà malmenés.
Peu à peu, le soleil se fait plus chaud, chacun enlève une couche, puis deux couches de vêtements. On se sent très bien sur les chemins sablonneux, quelquefois accidentés car labourés par nos amis les sangliers. En son for intérieur, chacun se félicite d’avoir eu le courage de se lever aux aurores (et même avant) et se dit : "il eût été dommage que je ne vinsse pas".
Sans même nous en rendre compte, nous arrivons à Brinon-sur-Sauldre, le pays de Raboliot, village typique de la région, peuplé de traditionnelles bâtisses en briques. Mais nous reprenons notre chemin à travers bois, craignant maintenant de voir surgir les braconniers, ou à tout le moins, de se prendre les pieds dans un collet, mais il n’en est rien, et nous poursuivons en ne manquant pas d’admirer de riches propriétés qui s’ offrent à nos regards, des étangs resplendissants sous le soleil qui servent de miroirs à la végétation environnante, mais en déplorant aussi de voir une très grande maison abandonnée et en triste état qui, restaurée, serait un local parfait pour Saint-Jean Bien-Être. Tiens, voici quelques branches de houx garnies de boules rouges ! Oh là là, ça sent déjà Noël !
Vers treize heures, nous arrivons à nos véhicules après avoir parcouru un peu plus de dix-huit kilomètres, très heureux de cette excellente matinée. Un grand merci à Alain et Michel qui ont pris la peine d’aller reconnaître le parcours il y a une quinzaine de jours et qui nous donnent rendez-vous le :

vendredi 10 décembre, à 7 heures 15 à Montission

pour de nouvelles aventures.

Texte de Françoise Giffaut
Photos d’Alain Charderon , Rémy Deparday et Françoise Giffaut

Utiliser le lien ci-dessous pour visualiser les photos

https://photos.app.goo.gl/PGMHkPMuuEER4jcd6

Retour accueil